Toulouse

Tououse

 

18 avril 2013

 

48 lève tôt nous ont accompagnés lors de cette sortie.

 

L’A380

Nous avons découvert l’univers très secret d’Airbus. Après une présentation des premiers essais de l’A380, nous nous sommes dirigés vers le belvédère où 2 avions sont assemblés  tous les mois.

Nous avons une vue imprenable sur l’usine d’assemblage  grande comme 21 terrains de football.

Puis nous avons découvert la maquette de l’A380, longue de 16 m, qui présente l’aménagement intérieur de l’appareil. Le client peut choisir la couleur des fauteuils, l’espace réservé à chaque passager.

Nous avons pu nous laisser à rêver à des destinations lointaines : un petit voyage vers les Caraïbes ou l’Extrême-Orient où des températures plus clémentes nous attendent. Une petite déception : chaque avion coutant au minimum 400 millions d’euros, nous n’avons pu rassembler la somme nécessaire même en y mettant toutes nos économies.

Affamés, nous nous sommes dirigés vers un restaurant en plein centre de Toulouse. Dans un ancien prieuré du 13ème siècle, dans une somptueuse cave voutée, les gourmands ont pris place à côté de grandes et élégantes statues grecques. C’est dans une ambiance décontractée et conviviale que nous avons pu nous restaurer.

Puis un petit tour de ville avec nos guides qui nous attendaient à la fin du repas.

 

LE CAPITOLE

Sur cette magnifique place, nous avons découvert la mairie de Toulouse. Après avoir traversé la cour Henri IV, nous avons emprunté l’escalier d’honneur décoré de peintures du 19ème siècle puis traversé plusieurs salles d’apparat pour arriver à la superbe salle des mariages  appelée galerie des glaces. Dommage que la visite fut brève car des mariages s’y déroulaient à la suite.

 

LA BASILIQUE SAINT SERNIN

Magnifique basilique, symbole de l’architecture romane médiévale. Elle abrite les reliques de l’évêque Saint Saturnin, 1er évêque de Toulouse. Ce fut un lieu de pèlerinage car les pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle y faisaient étape.

 

L’ENSEMBLE DES JACOBINS

Nous avons été impressionnés par cette église ; joyau de l’Art gothique languedocien construite par l’ordre des dominicains. Les piles de l’église forment un palmier de 28 m de hauteur ; chef d’œuvre unique au monde. Un miroir est posé à la base d’une des piles et permet de voir dans le détail ce plafond magnifique.

Le cloître superbe et merveilleusement conservé est un lieu magique et paisible. La salle capitulaire à l’acoustique exceptionnelle, accueille des concerts tout l’été lors du festival « Piano aux jacobins ».

Par les ruelles encombrées et en travaux, nous avons rejoint les bords de la Garonne, traversé le Pont neuf et retrouvé le bus qui nous attendait.

Le retour fut long car nous avons du patienter dans les embouteillages de fin de journée qui rivalisent avec ceux de Montpellier et attendre un deuxième chauffeur car le premier chauffeur avait dépassé son temps de conduite autorisé.

J’espère cependant que vous garderez un bon souvenir de cette journée.

crédit photos : Janine Parès, Daïa Poirot, René Pohl.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *