GRUISSAN

Ce jeudi 4 juin, le temps est idéal, soleil et légère petite brise pour découvrir un endroit que peu de gens du groupe connaissent “le salin de Gruissan“. Adossé au massif de la Clape, entouré par la mer et l’étang de l’Ayrolle, en bordure du village de Gruissan, le salin de l’ile Saint-Martin s’étale sur 400 hectares.

Avec notre guide nous faisons le tour des 14 bassins et nous  découvrons toutes les phases de la production du sel, du pompage de l’eau de mer en mars, jusqu’à la récolte en septembre. Le saunier pompe dans les premiers bassins l’eau de mer où la concentration du chlorure de sodium est de 29 grammes par litre. Cette eau parcourt jusqu’au cœur de l’été quelques 40 kilomètres par gravitation dans les petits canaux, de bassin en bassin. Du fait de l’évaporation, sous l’effet naturel du soleil et des vents, la teneur en chlorure de sodium atteint 260 grammes par litre. A cette densité, il se cristallise en couches de 7 à 10 centimètres et peut être récolté à la fin de l’été. C’est ainsi que 15000 tonnes (dont 200 tonnes de fleur de sel)  sont ainsi récoltées et utilisées pour le salage des routes, les salaisons. “La fleur de sel” est la fine pellicule de sel qui se forme à la surface des tables salantes: un sel si léger qu’il ne coule pas et qui est délicatement récolté par le saunier.

La couleur rose-rouge des bassins provient d’une micro-algue halophile, “Dunaliella salina”, seule capable de vivre dans un tel milieu. Sa résistance au sel provient de la forte concentration en B Carotène qui la protège de la lumière et des teneurs élevées en glycérol.

2 bassins sont réservés à la production d’huitres.

Ce site, créé en 1910 a longtemps été fermé car non rentable. il a été ré-ouvert et a développé toute une activité touristique autour de cette ressource naturelle: un écomusée, une boutique, un restaurant où l’on déguste les huitres élevées sur place.

Malheureusement, nous avons peu de temps à consacrer à la boutique. Vite, vite,  nous reprenons la route pour aller déjeuner à Port-la-Nouvelle, dans un restaurant en bord de plage.

L’après midi est consacré à une mini-croisière sur le “Millésime” à partir du Grau d’Adge. Le temps est idéal: chaud, mer calme. Nous quittons ce charmant village de pêcheurs situé sur la rive gauche du fleuve Hérault et à quelques pas de la cité d’Adge. Nous longeons la côte pour parvenir au fort de Brescou, situé sur une petite ile volcanique. Ce fort fut construit d’après des plans de Vauban et a servi de prison au 18ème siècle. Puis nous nous dirigeons vers le cap d’Adge. Créé dans le cadre d’une politique d’aménagement du territoire pour le développement des stations touristiques de la méditerranée, il s’est développé autour de son port de plaisance, ses marinas et sa célèbre plage de naturistes, un des plus grands site d’Europe. Nous apercevons la Grande Conque dans un cadre sauvage, avec ses hautes falaises d’origine volcanique, son sable gris. L’accès se fait par des escaliers creusés dans la falaise.                                                   2 célèbres rochers “les deux frères” se dressent fièrement. Le Mont Saint-Loup, ancien volcan dont l’éruption remonte à 750 000 années : les éruptions volcaniques restent visibles : coulées de lave solidifiée, tufs jaunes, quartz, argile. La cote est découpée et a créé des îlots, criques, plage de sable noir, falaises. Le Mont Saint-Loup avec son sémaphore et la tour des anglais servaient pour prévenir des incursions des pirates et des anglais au 17ème siècle. Puis nous faisons la remontée du fleuve Hérault du Grau d’Adge à Agde, en passant devant la criée aux poissons, le chantier naval, la cité d’Agde, la cathédrale romane fortifiée, le château Laurens et le barrage. Sur les berges du fleuve, de nombreuses petites embarcations, des pêcheurs à la ligne, des bateaux en cale sèche. On croise un thonier, accompagné de milliers de mouettes, qui se dirige vers la criée du Grau d’Adge.

Cette mini croisière commentée, nous permet de découvrir toute la richesse du patrimoine agathois situé entre mer, fleuve, étang et canal, la biodiversité marine et fluviale. C’est un moment très agréable, reposant que nous avons beaucoup apprécié.

En souvenir de cette agréable journée : les photos de Janine

Diaporama Kizoa : C&C GRUISSAN-GRAUdAGDEDiaporama


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *