BEAUCAIRE

Jeudi 3 novembre 2016 

Nous sommes 53 personnes  à quitter Saint Georges pour Beaucaire. Nous avons rendez vous à la maison du Patrimoine : bâtiment classé à l’inventaire des monuments historiques. Cette demeure construite au 15ème  siècle par le sieur Fournier de Beauregard, négociant en sel, constitue un ensemble sur 1000 mètres carres au sol (sa visite est gratuite).
Notre guide Nathalie nous conduit  au bord du Rhône, sur le champ de foire, ancien oppidum gaulois, pour nous conter l’histoire de Beaucaire.

UGERNUM du temps des romains est le port exutoire de Nîmes, c’est aussi le point de départ de la voix Domitienne vers l’Espagne.

9ème siècle: elle devient ville médiévale, lieu de résidence des Comtes de Toulouse (c’est Raymond 6 qui fit construire le château)

1067 : BELCAIRE (belle pierre : référence aux pierres extraites dans les carrières) remplace Ugernum et devient BEAUCAIRE.

1229 : Beaucaire est rattaché au domaine royal.

1464 : Le roi confirme les privilèges de la foire de la Madeleine
– elle est exempte de taxes fiscales
– tous les délits commis durant la foire sont exemptés de peines. Les négociants et gens d’affaires désireux de bénéficier de ces avantages sont de plus en plus nombreux.

17ème siècle : la foire devient internationale (grâce à la voix fluviale)
– les épices, le riz, l’ivoire, la soie, le thé viennent d’Inde
– le café, le cacao, le sucre du Nouveau Monde,
– l’horlogerie de Suisse,
– les tapisseries des Flandres,
– le vin, les vermicelles, la verrerie d’Italie,
– les bouchons du Portugal,
– les sardines d’ Espagne,
et divers produits bois, animaux…. des provinces de France
Il était bon ton de ramener la bague «aie»  très fine en verre qui se cassait blessant le doigt et faisait crier « aie ! »

Cela va transformer la ville qui doit s’agrandir pour accueillir de plus en plus de monde : la population passe de 16 000 à 100 000 personnes cette semaine là. Les notables ont construit de belles demeures, commerces en RDC, appartements privés à l’étage. Ils louent pendant la foire tout ou partie de leurs logements jusqu’aux paliers qui disposent de cheminées et partagent mème  de grandes pièces avec des tentures pour optimiser la location.

La foire se tenait la semaine du 22 juillet à la Sainte Marie-Madeleine.

Notre visite se poursuit dans la ville. Nous nous arrêtons devant divers monuments, cherchant le soleil ou nous abritant du vent froid.

– La place de la république et ses arcades qui protégeaient les commerces

– L’hôtel de Margallier du 17ème avec ses grandes ouvertures en rez-de-chaussée (toujours pour les commerces) encadrements rectilignes décorés de têtes d’hommes ou atlantes devant les commerces et de têtes de femmes ou cariatides à l’étage réservé à la vie intime.

– L’hôtel De Clausonnette, plus simple, du 18ème, avec des arrondis au dessus des fenêtres et un fronton en triangle, nous entrons dans la cour (aujourd’hui c’est un HLM.)
– L’église Notre Dame De Pommiers construite au 18ème pour remplacer une petite église romane et dont subsiste une magnifique frise placée sur le mur en hauteur pour la préserver : levez les yeux !

– L’hôtel de ville construit sous Louis XIV. Il servait de bureau de médiation pour avoir le passeport de franchise, pour trouver des hébergements, pour vérifier les mesures étalon de vente. Seuls subsistent la canne de Montpellier(1.92m) et l’aune de France (1.34m) 2 barres en fer scellées dans le mur et les médaillons du roi.

– La chapelle Saint-Paul (14ème -15ème siècle): enserrée au milieu de petites maisons de rapport que les cordeliers firent construire pour les louer pendant la foire.

La vieille ville de Beaucaire est protégée des crues du Rhône par une large digue, des portes coulissantes qui permettent le franchissement en temps normal. Le marché actuel n’a pas drainé le pays. Les commerces sont fermés. Les rues sont vides, balayées par le vent. Seuls les petits qui sortent de leur école mettent un peu d’animation. Les hôtels particuliers sont nombreux : un programme de ravalement de façade les met en valeur. Sur ces façades, il reste de nombreux crochets qui permettaient de tendre des vélums au dessus des rues, pour se protéger du soleil.

Notre repas à “l’épicerie de Cécile” fut à la hauteur et nous a bien réchauffés avec la soupe aux cèpes.

Merci Francette, ce fut une bien belle découverte.                                Annita Chaballier

Après le copieux et délicieux repas de “l’Epicerie de Cécile”, nous nous dirigeons vers l’Abbaye troglodyte de Saint-Roman située à quelques kilomètres de Beaucaire. Nous accédons au monastère par un sentier aménagé d’environ 600 mètres qui serpente à travers les chênes, les pins et plantes de la garrigue méditerranéenne.                                         L’abbaye est installée sur une colline qui domine toute la Provence. Nous avons une vue magnifique sur la vallée du Rhône, les Alpilles, le Luberon et le mont Ventoux.  Creusée dans le calcaire par des ermites disciples de Saint-Roman,  des moines bénédictins s’y installèrent à la fin du 5ème siècle et l’occupèrent pendant près de 1000 ans. Ils adoptèrent un style de vie monastique qui s’inspire des moines de l’Orient Chrétien comme en Egypte ou en Cappadoce.                                                                                  Sur ce lieu émouvant et surprenant, nous découvrons  de grandes salles, la chapelle avec les sièges de l’abbé et du prieur, les cellules des moines avec les supports de lampes creusés dans la masse et sur la terrasse supérieure, une nécropole à ciel ouvert. Au 14ème siècle, le pape Urbain V utilise cette abbaye pour y dispenser une instruction à des jeunes, pauvres et riches, doués pour les études. Puis, c’est le déclin. L’abbaye est vendue à différents particuliers.

Le site, longtemps à l’abandon, a été acquis par la commune de Beaucaire en 1988 et a été classé monument historique en 1991. A partir des années 1960, La Société d’Histoire et d’Archéologie de Beaucaire, entreprend des fouilles et son déblaiement. La connaissance du site doit beaucoup à ces passionnés.

Francette

  • FPL - 1
  • FPL - 10
  • FPL - 11
  • FPL - 12
  • FPL - 13
  • FPL - 14
  • FPL - 15
  • FPL - 16
  • FPL - 17
  • FPL - 18
  • FPL - 19
  • FPL - 2
  • FPL - 20
  • FPL - 21
  • FPL - 22
  • FPL - 23
  • FPL - 24
  • FPL - 25
  • FPL - 26
  • FPL - 27
  • FPL - 28
  • FPL - 29
  • FPL - 3
  • FPL - 30
  • FPL - 31
  • FPL - 32
  • FPL - 33
  • FPL - 34
  • FPL - 35
  • FPL - 36
  • FPL - 37
  • FPL - 38
  • FPL - 39
  • FPL - 4
  • FPL - 40
  • FPL - 41
  • FPL - 42
  • FPL - 43
  • FPL - 44
  • FPL - 45
  • FPL - 46
  • FPL - 47
  • FPL - 48
  • FPL - 49
  • FPL - 5
  • FPL - 50
  • FPL - 51
  • FPL - 6
  • FPL - 7
  • http://wowslider.net/
  • FPL - 9
wowslideshow by WOWSlider.com v8.6m

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *