LE LYCÉE GEORGES FRECHE

Le vent fripon – Prends garde à ton jupon : On aurait pu chanter la chanson de Brassens  ce 13 janvier 2017 lors de notre visite au lycée G. Frêche tellement le vent glacial  nous poussait à nous abriter dans le hall.                                                                                                    Tout d’abord, nous apprécions le repas servi au restaurant d’application par les élèves de 2ème année préparant le bac technologique. Ceux-ci, un peu intimidés, un peu gauches dans certains de leurs gestes apprennent au contact de la clientèle leur futur métier. Ils sont confrontés à la réalité des métiers qu’ils découvrent : mais ils s’en sortent avec brio sous l’oeil bienveillant de leur responsable.

Puis nous sommes pris en charge par 2 jeunes étudiantes en BTS qui nous présentent et nous font visiter leur établissement. Nous découvrons ce lycée dont la construction fut décidée par Georges Frêche en 2006. Il lance le projet d’un lycée hôtelier d’enseignement professionnel et technique qui propose à 1000 élèves, un enseignement d’excellence tourné vers l’ensemble des métiers de l’hôtellerie et du tourisme : de la seconde aux BTS, en passant par les CAP et les bacs Pro. Tous les niveaux de formation et toutes les voies (classique – alternance – continue) sont proposés.                                                                                                               Construit par l’architecte italien Massimiliano Fuksas et inauguré en septembre 2012, c’est une structure complexe au design étonnant, d’allure futuriste, aux courbes fluides définies par des lignes horizontales et des diagonales. Les façades habillées d’aluminium sont  recouvertes  de 17 000 triangles de métal et de  verre : aucun n’est semblable – aucun n’est transposable – chacun a sa place. (chaque triangle est un reflet qui donne de l’espoir à l’avenir –  M. Fuksas). L’ensemble comprend 2 bâtiments principaux imbriqués et 3 bâtiments abritant 1 gymnase, 1 internat et des logements de fonction. Le lycée comprend 1 brasserie, 1 restaurant gastronomique et 2 restaurants d’application. Nous déambulons dans les couloirs et découvrons dans la partie publique de l’établissement la décoration proposée par la “designer” (femme de M. Fuksas) : une ligne originale de mobilier qui s’intègre parfaitement à l’architecture. Son projet intitulé “Emulsion” part d’un ustensile de cuisine “le fouet” qui se retrouve dans une série d’objets de décoration et de luminaires. Le tout, contribue à créer une ambiance des plus insolites dans ces volumes baignés de lumière naturelle.                                                                                               La partie hôtel comprend 12 chambres. Nous en visitons une : très spacieuse, disposant d’un mobilier “design” et fonctionnel.  Au rez de chaussée, pains, gâteaux, pizzas, tous  les produits confectionnés par les futurs boulangers, pâtissiers  sont en vente. Nos gourmandes et gourmands se sont précipités.                                                                                Cet établissement a coûté plus de 80 millions d’euros entièrement financés par la région. Le lycée porte le nom de son initiateur dont la statue mesurant 2,50m de haut est érigée à l’entrée du lycée.                      L’ombre de l’ancien président de région planera pour toujours sur ce bâtiment futuriste. Espérons que les élèves comprendront la chance qu’ils ont de pouvoir apprendre dans de telles installations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *